Vous êtes ici : Accueil > Les matières et les travaux des élèves > Spectacle du module relais 03/17
Publié : 2 mai

Spectacle du module relais 03/17

Bonjour, je me présente je suis une élèves du module relais. J’y ai participé pendant six semaines. On a travaillé sur des rimes, sur les sons. On a écouté des chansons de Grand Corps malade et un autre slameur et nous avons organisé un spectacle pour dire nos slams. Le spectacle a eu lieu au mois de mars, nous avons invité nos parent, nos amis et quelques professeurs. Nous avons aussi fait une sortie : nous sommes allés au musée des arts ludiques à Paris voir une exposition sur les studios Disney, puis nous avons regardé Dumbo à la médiathèque Gulliver.

Cette période m’a beaucoup plus et j’ai appris a faire des slams. Voici mon slam et celui de mes camarades.

Djénéba

***

Je joue au Club SDUS de Saint denis, du mardi au samedi
Que des matchs de foot, l’équipe B c’est une équipe de ouf
dans le club on est presque les plus forts
Je pourrais aller en A avec quelques efforts

Pour m’améliorer, pas le temps de traîner
Faut que je sois rapide, je dois m’entraîner
Aux gestes techniques et au physique
Moi je veux dribbler, marquer
Être efficace sur le terrain et me faire remarquer

Jouer collectif, c’est mon objectif
Faire de bons scores
Mettre tous le monde d’accord
Faire kiffer l’entraîneur pour éviter de faire des tours de terrain

Des fois, j’ai la flemme d’aller au foot
Je préférerais rester au téléphone à envoyer des messages
mais mon père m’y oblige, c’est sage

J’ai aussi la flemme de travailler
de me lever, d’aller à l’école
Le module relais, ça me prend la tête je ne viens presque jamais
sauf quand on vient chercher : j’y suis bien obligé
J’arrête pas de causer, et on me force à travailler

Je préfère encore dormir à la maison
Rester à traîner en chaussons
L’école, c’est comme l’entraînement : j’ai souvent la flemme d’y aller
Avant c’était différent, depuis l’entrée au collège je suis devenu comme ça

Mais je n’ai pas envie de rester comme ça
J’aimerai bien me réveiller
et ne plus avoir l’impression de toujours traîner
Pour l’instant, je ne sais comment faire pour m’en tirer
mais je commence à me poser des questions
c’est sûrement le meilleur moyen de trouver la solution.

  • Slam écrit et récité par Peter

Sur Internet :

Moi quand je planche sur un sujet
Je ne nage jamais, je saute sur ma planche et je surfe
sur le web
Internet c’est incroyable c’est une mine d’information géniale
Il suffit d’un mot clef pour ouvrir les portes de la connaissance
c’est le meilleur moyen de garder la pêche quand je sèche
Je nage dans le bonheur

Je cherche des informations sur Google Maps,
Je regarde les paysages, les ville, Saint-Denis, Paris, Tokyo
Je me promène dans la ville grâce aux Street views
C’est comme voyager à l’autre bout du monde, je découvre de nouveaux endroits
Je vais aussi à Tokyo, tout est écrit en japonais
Je vais aussi à Paris pour voir la Seine, la tour Eiffel et aussi l’Arc de triomphe
Je peux voir aussi d’autres monuments connus
Je peux chercher des itinéraires
Aussi grâce aux Street views je peux voir mon quartier, les bâtiments
Je me prends au jeu

Je voyage aussi sur Wikipedia,
Je peux voir plein de pays d’Europe sur ce site
Seulement en entrant plusieurs mots sur la barre de recherche
Je peux avoir toutes les informations possibles

Mais je ne compte pas rester toute ma vie derrière la fenêtre de mon écran

Dans une vie sans écran, je sortirai jouer dehors par exemple au foot
Je pourrais aller dehors tous les jours et pendant plusieurs heures
Peut-être même jusqu’à la tombée de la nuit
Et le lendemain, je me lèverai de bon matin et je ressortirai dehors
Je sortirai dehors tout le temps et peut-être pour toujours
Je jouerai aussi dehors avec mes copains
J’irais dans pleins d’autres endroits
J’irai en vrai au lieu d’aller dans Google Maps

  • Slam écrit et récité par Nathan

J’AIME MA VILLE

J’AIME MA VILLE SAINT -DENiS

A Saint-Denis, je suis allée à un spectacle et monsieur a demandé notre attention
A Saint-Denis, je suis allée au cinéma avec les gens du quartier, le film parlait de science-fiction
A Saint-Denis j’aime bien aller à la piscine avec mes amies, nous aimons bien la natation
Dans ma ville, j’aime le cirque, la fête foraine, la patinoire, toutes ses attractions

J’aime bien les les transport c’est à dire le vélo, le tram, le métro et les voitures
J’aime bien les dames qui passent devant moi avec leur grande chevelure
Et les grandes maison bien propes avec leur grandes toitures
J’aime pas les portes des magasin qui se ferment, je n’aime pas les fermetures

J’aime pas les déchets que les gens mettent par terre
J’aime pas les choses qui se cassent par exemple les bouteille en verre
J’aime pas quand j’ai la frousse quand je passe dans le cimetière
Ma grand-mère m’a raconté son époque comment étaient les guerres

Quand je serai maire, je mettrai des décors
Des bâtiments et des sculptures en or
Et je demanderais aux gens du quartier leur accord
J’offrirai à tous les élèves le dictionnaire junior

J’ai mangé un mug cake salé et c’était amer
Je l’ai partagé avec Yasmine et on a fait nos commères
On a parlé sur Mme Diouris
Qui nous oblige à travailler comme 6

  • Slam écrit et récité par Djénéba

Le rêve d’un petit footballeur américain

Moi aussi, je veux réussir ma vie ; mon frère m’a montré le chemin.
Si j’assure, je ne peux pas me perdre...
Quand je serai grand, je rêve d’être footballeur américain.
Le but du jeu est d’aller marquer dans le camp adverse.
Pour ceux qui ne connaissent pas, ça ressemble au rugby.
Traverser le terrain avec la balle dans les mains ou la passer à quelqu’un !

Pour l’instant, je fais déjà du Flag au club des Flash, tous les mercredis.
Mon frère y joue, il est titulaire, c’est un exemple, je suis fier de lui .
Quand je le vois avec ses épaulières et son casque,
C’est qu‘il se prépare pour jouer le match.

Le club des Flash est déjà neuf fois champion de France.
Si je m’accroche, j’en ferai partie, je ne laisserai pas passer ma chance.
Pour l’intégrer, je sais que j’ai un très très long chemin !
Je dois m’entraîner, je dois savoir garder mon calme.
Il faut courir vite pour être marqueur !
Il faut savoir attraper la balle pour être receveur.
Répéter, recommencer... comme pour écrire un slam !

Mon rêve à moi, c’est de devenir footballeur américain !
Je veux être titulaire, moi aussi, comme mon frère !

  • Slam écrit et récité par Julien